comment isoler maison container

Comment isoler une maison container – Le Guide Ultime

Opter pour une bonne isolation en amont de la construction

Dans toute habitation, que ce soit un habitat traditionnel de type pavillon, ou de type maison container, il y a un point qu’il est essentiel de ne pas négliger lorsque l’on construit ou fait construire : l’isolation thermique et acoustique du bâtiment.

Construire une maison sans concevoir une bonne isolation c’est comme jeter de l’argent par les fenêtres. Sur le moment, vous ne vous rendez pas forcément compte de votre erreur, c’est bien plus tard que vous commencez à payer les frais de votre erreur.

Mais, il est déjà trop tard puisque refaire une isolation des murs intérieurs d’une maison requiert énormément de dépenses supplémentaires et de travaux au sein même de l’habitation. Aussi, dans la majorité des cas, les personnes se satisferont au final de leur isolation médiocre sans avoir le courage d’engager de nouveaux travaux, et n’ayant plus que leurs yeux pour pleurer.

D’autant que, l’isolation d’une maison ne se résume pas à tout ce qui a trait au domaine du thermique. Avoir une bonne isolation acoustique est également nécessaire si l’on ne désire pas vivre un enfer au quotidien. En effet, quoi de plus énervant et désagréable que d’entendre le bruit des nombreux véhicules roulant sur la route qui est proche de notre maison ou encore d’entendre le bruit de claquements répétitifs de portes de nos chers voisins ?

Ces considérations sont générales. Elles nous semblaient toutefois importantes à rappeler avant d’entrer plus en détails sur ce sujet si délicat qu’est l’isolation d’une maison.

L’isolation d’une maison qui est faite dans les règles de l’art et qui répond aux normes RT2012, ne se voit peut-être pas à l’œil, d’autant plus pour une personne non avertie – bien souvent, il ne s’agit que de quelques centimètres d’épaisseur d’isolant en plus ou en moins-. Pourtant, cette différence, de prime abord minime, peut faire, au final, une énorme différence au quotidien.

Le cas de la maison container

Plus que jamais, l’isolation d’une maison container doit donc être impeccablement réalisée. Que l’on ait recours au quotidien à cet habitat en tant que résidence principale ou secondaire ne change rien au fait qu’il va vous falloir opter pour une isolation irréprochable si vous ne désirez pas que ce lieu, censé être un lieu de détente et un havre de paix, ne devienne un lieu où il fait froid en hiver, chaud en été et où vous ne vous sentez pas à votre aise.

La maison container a la particularité de posséder des parois en métal qui ont tendance à emmagasiner de la chaleur en été et à être plus difficile à chauffer en hiver. Ces caractéristiques sont dues à la conductivité thermique du métal acier et de la tôle. Il faut donc absolument veiller à bien isoler la maison container pour lui permettre d’être naturellement bien rafraîchit en été et bien isolée en hiver.

Nous allons donc aborder ci-après les solutions qui s’offrent à nous en matière d’isolation d’une maison container.

L’isolation thermique intérieure d’une maison container

Lorsqu’on parle isolation thermique, on pense d’emblée à une isolation par l’intérieur de l’habitat. Vous verrez plus loin que ce n’est pas la seule solution qui existe pour isoler sa maison container. Mais, concentrons-nous, dans un premier temps, sur l’isolation intérieure du bâti.

L’objectif, lorsqu’on isole un bâtiment, c’est avant tout d’éviter les ponts thermiques. Un pont thermique est un défaut d’isolation, mettant en contact direct une parois intérieure avec l’extérieur, ce qui crée ce que l’on appelle vulgairement un « point froid » et ce qui engendre une déperdition de chaleur. A éviter donc. Pour cela, faire appel à un professionnel n’est pas idiot si l’on ne connait pas les bases du métier.

L’isolation intérieure est généralement constituée d’un isolant à proprement parler, qui correspond, la majeure partie du temps, à de la laine de roche, d’un pare-vapeur, ainsi que de plaque de placo-plâtre recouvrant le tout.

Aussi, en isolant par l’intérieur, vous devez donc garder à l’esprit que vous allez perdre de la surface au sol. La perte est minime, mais n’est pas négligeable, surtout lorsque l’on parle de maison container ou de tiny house où le moindre centimètre carré d’espace à vivre est bon à exploiter.

L’autre solution, qui est présentée plus loin dans ce dossier, peut être la panacée si l’on ne souhaite pas perdre d’espace au sol. Il s’agit de l’isolation par l’extérieur. Mais, revenons à notre isolation par l’intérieur du bâtiment…

L’isolation intérieure à l’aide de laine de roche

C’est le matériau qui est le plus souvent utilisé lorsqu’il s’agit d’isoler une maison traditionnelle. Pour les maisons containers, pourtant, d’autres solutions s’offrent à nous (voir plus bas).

La laine de roche a une bonne résistance thermique, avec un R d’environ 3 (variable selon l’épaisseur de l’isolant). Plus elle est épaisse, plus celle-ci sera isolante. Généralement, on met en place une couche unique de laine de roche, mais il est tout à fait possible de mettre en place une seconde couche d’isolant en croisant les lés.

Il est possible également d’avoir recours à de la laine de mouton. La laine de mouton n’est pas inflammable car la lanoline présente dans celle-ci agit naturellement comme un retardateur de feu.

L’isolation intérieure à l’aide de liège

L’isolation d’un container est également possible grâce au matériau de liège. Ce type d’isolant est de plus en plus souvent usité dans le milieu du bâtiment. Bien qu’il soit plus cher à mettre en oeuvre, ce dernier est, pour autant, une bonne option à envisager.

En effet, le liège est une matière naturelle qui possède des propriétés acoustiques exceptionnelles. Le liège agit en fait comme un véritable tampon acoustique, tout simplement. Placé contre les parois métalliques d’une maison container, ce dernier apportera une bonne isolation acoustique.

Il est tout à fait envisageable d’opter, par exemple, pour une isolation acoustique par l’intérieur à l’aide de liège en y ajoutant une isolation extérieure supplémentaire pour parfaire l’isolation thermique du bâtiment.

L’isolation intérieure à l’aide du coton

Le coton est, lui aussi, un matériau naturel qui possède de bonnes propriétés isolantes naturelles. Ce matériau a un R plus élevé que la laine, puisque ce dernier s’élève à 3,5. Il faut savoir également que l’isolant en coton est traité par l’acide borique afin que ce dernier soit ignifuge.

L’isolation thermique extérieure d’une maison container

Voici donc la deuxième solution qui s’offre à vous, celle d’isoler le container par l’extérieur. Sachez que les deux types d’isolation, par l’intérieur ou par l’extérieur, peuvent être complémentaires. Ces derniers peuvent être mis en place simultanément et ainsi agir de concert pour une excellent isolation thermique et acoustique de la maison container.

Concernant l’isolation par l’extérieur d’un container, la solution la plus souvent retenue est celle par le biais de la mousse expansive polyuréthane. La mousse polyuréthane est un très bon isolant. Elle est très simple à mettre en place puisqu’il vous suffit de la projeter contre les parois de votre container à l’aide d’un pistolet prévu à cet effet.

La mousse polyuréthane, dit aussi « mousse expansive » se dilate naturellement. Attendez plusieurs minutes avant de pouvoir déterminer si l’épaisseur de l’isolant que vous avez projeté contre les parois métalliques du container est suffisante. Ce matériau durcira. Les composés COV présents dans la peinture des parois du container pourront, quant à eux, être emprisonnés par la mousse polyuréthane.

Comment améliorer naturellement l’isolation thermique de votre maison container ?

Vous souhaitez optimiser l’isolation de votre maison ? Alors, lisez ces quelques astuces non dénuées d’intérêt.

La bonne isolation d’une maison ne se résume pas simplement à la pose d’un isolant dans les règles de l’art, que ce dernier soit posé contre les parois extérieures ou intérieures d’un bâti et qu’il respecte ou non quelque norme que ce soit. Il existe bien d’autres points à respecter pour faire en sorte que l’isolation thermique d’une maison container soit optimisée…

Pour lutter contre la chaleur,

  • Faites en sorte d’ombrager autant que possible votre jardin ou votre parc afin que la maison container soit le moins possible exposée au soleil l’été
  • Installez un parasol, store banne ou autre pergola pour minimiser l’impact des rayons du soleil contre les façades de votre maison container.
  • Installez des fenêtres au minimum double vitrage, le triple vitrage peut être envisagé
  • Respectez l’orientation Nord-Sud de votre maison container lors de la mise en place du container et du terrassement
  • Installez des stores en aluminium à vos fenêtres afin de limiter la diffusion de la chaleur au sein même de l’habitat
  • Aérez autant que possible l’intérieur de votre maison, soit via votre VMC, soit via l’ouverture systématique de vos fenêtres
  • Evitez de faire fonctionner les appareils électro-ménagers qui dégagent de la chaleur (fer à repasser, machine à vapeur, four…)

Pour favoriser un bon réchauffement de la maison en hiver,

  • Réservez l’ouverture des fenêtres pour aérer votre maison container au moment de la journée où il fait le moins froid
  • Portez des vêtements plus épais afin de baisser le thermostat de votre chauffage
  • Installez des tapis au sol, des rideaux épais…
  • L’installation d’une pompe à chaleur peut être un point à prendre en considération bien que celle-ci ne soit pas tout à fait en accord avec le respect de la planète et de l’environnement. Un puits canadien peut alors davantage être approprié

En conclusion,

La maison container ne possède pas une inertie thermique à l’image d’un habitat traditionnel car les surfaces au sol sont moindres. La chaleur a ainsi davantage de mal à être conservée au sein de l’habitat en hiver.

En été, c’est l’inverse qui se produit, en l’occurrence, la maison container semble avoir plus de difficulté à évacuer la chaleur stagnante au sein de la maison.

C’est pourquoi il est indispensable de respecter les normes thermiques d’isolation de la maison. Il est ainsi recommandé d’obtenir un R d’au moins 8. Avec une telle isolation, vous aurez l’assurance de couler des jours heureux au sein de votre maison container !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *