comment acheter un container

Comment acheter un container – Le guide ultime

Vous avez décidé de passer à l’achat d’un container pour construire votre futur habitation, créer un agrandissement de votre habitat actuel ou installer une dépendance dans votre jardin ? Vous avez fait un excellent choix… encore faudra-t-il effectuer un bon achat !

Voici tout ce qu’il vous faut savoir avant de faire le pas vers l’achat d’un conteneur. Lisez bien ce dossier et soyez assurés de faire le bon choix !

Faut-il faire appel à un constructeur ?

La première chose à prendre en considération, lorsque l’on projette d’acheter un container pour y construire sa maison, est qu’il paraît difficile, voire périlleux, de se passer d’un constructeur et de se lancer à l’aveugle sans même faire intervenir des professionnels.

A moins d’être vous mêmes une personne du métier, vous courriez à votre perte et vous exposeriez à de graves ennuis si vous vous passiez effectivement de professionnels.

Tout le monde ne peut s’improviser maître d’oeuvre. Le constructeur semble donc incontournable.

C’est ce dernier qui gérera de A à Z votre projet de construction. Il prendra en charge, tout d’abord, tout ce qui a trait aux démarches administratives de votre futur projet de construction.

Cela vous évitera ainsi bien des ennuis tout au long du projet.

Le constructeur vous permettra d’avoir l’esprit tranquille car c’est lui qui s’occupera de faire intervenir les différents corps de métier dans votre projet de construction.

Vous n’aurez ainsi pas besoin de contacter de votre propre initiative les différents corps de métier nécessaires à l’élaboration du projet de construction.

Est-il possible d’acheter un container sur internet ?

Si vous souhaitez acheter un container autrement que dans le cadre de la construction d’une maison, pour une simple extension de jardin par exemple, ou encore pour y entreposer vos propres affaires, il vous est tout à fait possible de vous dispenser d’un constructeur.

Il existe de nombreux sites en ligne qui permettent d’acheter des containers, que ces derniers soit neufs ou d’occasions. Bien sûr, pour ce genre de commande, vous devrez la plupart du temps demander un devis avant toute chose.

Il n’est pas recommandé de passer par des particuliers pour faire l’achat d’un container. Ceux-ci ont en général qu’une idée en tête : se débarrasser d’un container qui est devenu certainement trop encombrant pour eux ou trop usé.

Faire le choix de passer par une entreprise est la garantie d’acheter du matériel de meilleure qualité. Voici quelques astuces pour faire le bon choix d’entreprise :

  • Vérifier que l’entreprise a pignon sur rue, qu’elle existe bel et bien. Pour ce faire, le numéro de SIREN devra être vérifié.
  • Vérifier que l’entreprise possède un site internet, un numéro de tel. où on peut les joindre ainsi qu’une adresse email permettant de communiquer rapidement.
  • Ne versez pas d’acompte avant même d’être sûr de l’entreprise.

Faut-il acheter un container neuf ou d’occasion ?

La question peut se poser car la différence de prix entre un container neuf ou d’occasion n’est pas négligeable. Alors, pourquoi se priver de faire de telles économies ? D’autant que tous les containers vendus sur le marché sont résistants et solides.

Pour rappel, ces containers sont prévus pour le milieu maritime. Ils ont été éprouvés à la rouille. Ils sont étanches et intrinsèquement sains car ils résistent aux milieux les plus agressifs.

Cependant, peut-être que vous n’envisagez pas d’habiller le container par l’extérieur auquel cas le container devrait avoir un aspect irréprochable vu de l’extérieur (peinture non griffée, pas de point de rouille, tôle non enfoncée…).

Aussi, si vous ne souhaitez pas effectuer des travaux annexes de l’extérieur du container, il est vivement conseillé d’opter pour un achat de container neuf et non d’occasion.

Les containers neufs maritimes

Les containers neufs maritimes, que l’on nomme également de « premier voyage » proviennent de leur lieu où ils ont été fabriqués. Dans la grande majorité des cas, ils proviennent de Chine.

Leur état est quasi impeccable mais il se peut que quelques traces dues à la manutention du container apparaissent ci et là, mais rien de bien embêtant.

Les containers de stockage

Si vous désirez un produit encore « plus neuf », si l’on peut dire, l’idée est d’opter plutôt pour un container de stockage et non un container maritime.

Ceux-ci sortent directement de l’usine et n’ont subi aucune manutention, ni n’ont transporté de fret.

Les containers d’occasion maritimes

Les containers maritimes d’occasion, quant à eux, sont stockés dans des lieux de dépôts maritimes, dans les ports français donc, mais pas que.

Des ports tels que Le Havre ou encore Anvers sont des lieux de stockage de container les plus répandus. Il faut être très prudent lorsque l’on achète un container d’occasion, surtout si l’on passe par un particulier.

En toute logique, le container maritime d’occasion doit être vendu en bon état, c’est à dire que le plancher de celui-ci doit être sain, que les portes du container n’aient pas subit de déformation et qu’elles ferment bien, enfin que le container soit toujours étanche.

Voici le type de désignation que l’on retrouve pour évaluer l’état d’un container :

Container de classe A

Les containers de classe A correspondent aux containers en un très bon état. Il y a fort à parier, si vous optez pour ce type de container, que celui-ci ait une peinture neuve et qu’il ne présente aucun défaut de planéité sur les parois latérales.

Container de classe B

Ceci ne sera pas le cas pour les containers de classe B qui seront, quant à eux, davantage usés et présenteront d’éventuels déformations et bosses sur les parois externes.

Container de classe C

Il en va de même pour les containers de classe C qui seront, certes, beaucoup moins chers à l’achat, mais qui présenteront encore plus d’usure avec peut-être des trous à boucher.

Les containers de classe C seront ainsi uniquement utilisés pour l’entreposage de matériel.

Si vous êtes bricoleur et disposez chez vous de matériel pour réparer les défauts du container, alors, dans ce cas et uniquement dans ce cas, cela peut être une bonne affaire pour vous que d’acheter un container de classe C.

Le prix d’un container

Les prix de containers en bon état sont sujets à variation. Comptez environ 2 000 euros pour l’achat d’un container de forme standard.

Cependant, si vous décidez d’acheter un tel container, vous devrez ajouter des frais de livraison et ceux-ci seront loin d’être négligeables. Ajoutez donc encore entre 500 et 1 000 euros de frais supplémentaires.

N’achetez pas uniquement dans l’optique de faire un maximum d’économies. Vous feriez alors très certainement le pire choix possible. Il est préférable de mettre quelques euros de plus pour être sûr de posséder du matériel en bon état.

A quoi bon économiser 100 euros si c’est pour se retrouver dans les six mois à venir avec un container qui prend l’eau, qui rouille ou dont les portes ne ferment plus ?

Les points essentiels à respecter lorsque l’on achète un container

Définir vos besoins réels

Tout d’abord, cela paraît évident, mais il faut bien définir quels sont vos besoins réels en matière de dimensions du container.

Si l’installation du dit container sur votre terrain entre dans un projet de construction de maison, il est évident que ces besoins auront déjà bien été fixés en amont par un constructeur ou un maître d’oeuvre.

Vous savez déjà quel type de container acheter, comment le positionner sur votre propriété… Si le container est destiné à venir étendre votre habitation actuelle, les dimensions de ce dernier, ou de ces derniers s’il y en a plusieurs, seront déjà connues précisément, car le droit à l’erreur ne serait pas possible.

Ainsi, vous aurez pris soin d’opter ou non pour un container High cube. Ce type de container dispose d’une hauteur de plafond supérieure de 30 cm à un container plus classique.

Si vous envisagez de vivre ou de passer du temps dans ce container, il sera impératif de choisir un container de type High cube pour un confort optimal au sein de l’habitat.

Accessibilité du terrain

Etes vous certains que le transporteur livreur pourra accéder à votre propriété avec son engin ? Cela paraît bête de rappeler ceci, mais il serait embêtant de se retrouver avec une livraison d’un container qui ne peut, au final, pas atteindre sa destination n’est-ce pas !

Vérifiez donc bien que l’accessibilité à votre propriété soit bonne. N’hésitez pas à demander, avant d’acheter le container, quel type d’engin sera nécessaire pour être livré et déposé chez vous.

Demande d’autorisation à la mairie

Demander une autorisation à la mairie est une autre action qui sera probablement nécessaire. Si cela peut varier d’une commune à une autre, il est vivement recommandé de vous rapprocher de la mairie avant même d’envisager l’achat d’un tel container.

Recours à une société spécialisée

Ayez recours à une société spécialisée dans le domaine de la vente de container maritime ou de stockage. Évitez coûte que coûte l’achat via un particulier. Vérifiez que cette société soit bien répertoriée au registre du commerce en contrôlant le numéro SIREN de l’entreprise.

Des garanties sur l’état du container

Il est important d’obtenir autant de garanties possibles sur l’état du container lorsque vous achetez un tel produit.

Pour ce faire, soit vous inspectez vous mêmes le container en vous déplaçant sur place, ce qui n’est pas toujours possible, soit vous demandez clairement au revendeur si le conteneur possède ou non des points de rouilles, des déformations, des trous…

Soyez clairs dans vos questions. Si vous voyez que le revendeur reste vague c’est que des vices cachés sont certainement présents.

Vous pouvez demander des photos sous tous les angles du conteneur.

Vous voilà maintenant prêt à passer à l’action. A vous de jouer ! Gardez en tête qu’il ne sert à rien de vous précipiter et que dans la majorité des cas si vous trouvez un container à bas prix c’est que ce dernier aura forcément des défauts de fabrications.

Passez votre chemin dans un tel cas. Les containers maritimes, ce n’est pas ce qui manque. Pour finir, rappelons qu’avoir recours à un professionnel reste la bonne approche à adopter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *